Image aléatoire
Galerie
En ligne
9 Visiteurs, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total : 9
 

Forum : Voir tous les messages du membre

Bonjour Michel,

Avec un peu de décalage suite aux festivités de fin d’année et la reprise du travail, voici le petit complément d’information que je peux apporter :

La construction du Tarann Proto :
Il n’y a plus de plans de ce bateau comme je te le disais mais il reste une trace de sa conception dans un cahier présentant ses calculs de formes et indiquant ses dimensionnements principaux.

Le Tarann de série étant quelques pages plus loin je peux ainsi te livrer ces quelques comparaisons :

Le dimensionnement des pièces de structure du Tarann proto et série est très semblable.

Section de la quille identique - épaisseur de bordé identique - épaisseur des cloisons identique.
La section des membrures est un peu plus faible sur le proto (40/27 contre 45/30) Cependant il faut noter la différence de déplacement 2000 kg contre 2500 pour le Tarann série.

La méthode de construction est assurément la même. Je n’ai pas de détail liaison lest avec quille mais je la présume très voisine voir identique entre ces bateaux.



Autres commentaires
Si le propos précédent est une constatation, celui-ci n’est par contre que mon point de vue…

Une telle mésaventure ne semble pouvoir se classer que dans 3 catégories :

Voie d’eau se produisant :

A - sans rupture ni avarie
B - Avec rupture d’un assemblage ou d’une pièce saine.
C - Avec rupture d’un assemblage ou d’une pièce endommagée, affaiblie ou vieillissante


A - sans rupture
Un jour par force 7 et mer moyennement formée, sur le Tarann Izella, j’ai embarqué plusieurs centaines de litres d’eau en peu de temps avec simplement le panneau avant mal verrouillé.

Ca va très vite ! Les planchers flottaient en un rien de temps… Le panneau n’est évidemment pas un panneau type « goiot » en alu et leviers ou excentriques de verrouillages... en 1963 c’était un panneau en bois et contreplaqué. Sa fermeture a sauté suite à un verrouillage probablement incomplet.
Je ne sais pas si votre Tarann possédait un panneau avant mais si c’est le cas c’est assurément une solution très rapide pour remplir un bateau.

B - Avec rupture de pièce saine
Bien que la fragilité ne soit pas la réputation des bateaux Costantini et qu’il ne me semble pas qu’il y ait de point faibles particuliers, qui que ce soit de techniquement compétent s’abstiendrait bien de déclarer un quelconque voilier incassable par force 11/12. Je n’ai encore jamais entendu parler de rupture provenant d’une fragilité et ayant entrainé une voie d’eau et perte du navire jusqu'à ce jour.

C- Avec rupture d’une pièce déjà affaiblie
Le bois vieillit et même rapidement si le bateau séjourne à l’extérieur avec par exemple de l’eau douce stagnant dans les fonds…
Le problème est que la résistance diminue assurément avant que ce soit vraiment visible.
Il n’y a pas que la quille, mais le bordé, les bouchains et bien d’autres pièces sont hautement sollicitées et peuvent entrainer la perte d’un navire en cas de rupture dans une mer forte.

Il existe des récits de Eric Tabarly expliquant qu’il a fait face à 60 Kt en Tarann mais le bateau était en état neuf.

Izella est toujours en parfait état malgré ses 47 ans. Je ne prends pas du tout d’eau par la quille, la râblure ou les bouchains et même en mer formé et par grand frais.
Je t’avoue par contre que je serais malgré ça un peu inquiet de me trouver dehors avec 60 Kt

Je ne sais pas si ces quelques lignes te donnes une quelconque indication car je pense que vous avez déjà du méditer tout ceci à de nombreuses reprises.

Avec encore une fois tout respect pour votre expérience difficile.
Et si l’envie de remonter sur un Tarann te vient c’est avec plaisir que je te recevrai sur Izella pour une petite sortie.

Si tu as des photos, c’est évidemment avec plaisir que je les mettrai sur le site.


Stéphane


Bonsoir Michel,

Premièrement merci de ta présence et bienvenue sur ce site.

J’ai eu l’occasion de lire ce récit du naufrage de l’Aile Blanche.
Il est impressionnant et l’on ne peut que respecter le courage et l’instant difficile que vous avez vécu.

Je ne sais si je peux t’aider et répondre à tes questions car je ne suis bien évidemment pas le constructeur ou suffisamment expert et documenté pour pouvoir parler.

Par contre:

-Il n’y a eu qu’un « Tarann » selon le plan du prototype de 1959.
-Les N° de séries ne commençaient pas forcément au 01.

Il me semble ainsi que l’Aile Blanche était bien le Tarann prototype.

Un vent supérieur à 60kt, c‘est entre force 11et 12 !
C’est extrême et le spectacle devait effectivement être impressionnant.

Je vais regarder ce que nous possédons sur ce bateau et je referai un message plus documenté si possible.
Par contre ce qui est certain c’est qu’il ne reste plus de plans excepté celui de forme mis en entête de l’article sur ce site. (ICI)

Bonne soirée

Stéphane

Bonsoir,

Voici le Biniou qui semble être à Baden et qui est toujours en vente.
http://www.chantier-naval-du-golfe-56.com/chantier-naval-du-golfe-56.asp?page=base&detail=493

Il en existe également un autre
http://annonces.ebay.fr/viewad/BINIOU-VOILIER-DE-7-METRES/5001098353 ou http://www.wanaboat.fr/annonces/5667-biniou-a-vendre

Puis un Minquier
http://www.annonces-marine.com/1383,27750,fiche-bateau-pro-constantini-canot-minquier.html

Puis pour finir le 30
http://www.lemillesabords.com/bateau-32226-costantini-30-gilles-costantini.html

Donc au total trois Binious bois avec l'info de Zozor un Minquier et le 30 = 5 Costantini en vente actuellement.

Stéphane
Je profite du forum pour annoncer mes recherches...

En état, à restaurer ou voir même en état "grave" je recherche un Jauge C Costantini et un P'tit Gars.

But : les remettre en état "collection" et les faire naviguer de temps à autres. Pour le P'tit Gars j'ai espoir mais pour le Jauge C je me demande...

Si vous avez la moindre info ou évidemment si vous en possédez un laissez moi un message : à la suite de ce poste, par message personnel ou par le lien "laissez un message"

Quelque soit l'état, vu la taille de ces bateaux, rien n'est infaisable....

Stéphane
Bonsoir Zozor,

Effectivement j'avais vu ce Biniou bois en vente depuis quelques temps sur Internet.

Il existe aussi un autre Biniou en bois qui doit toujours être en vente et qui passe des annonce régulièrement depuis 18 mois. Il est de Baden, propose son bateau à 5000€ et je ne pense pas qu'il soit vendu.

Deux réflexions.

1- Je contacterai d'ici peu ces personnes ainsi que le propriétaire du 30 "Kilaourou" qui est également en vente afin de leur proposer ce venir mettre une annonce de vente sur ce site.

2 - Il y a vraiment quelque chose qui m'étonne : Il y a eu beaucoup moins de Biniou bois que polyester et ceux que nous voyons en vente sont en bois – Idem pour les Triskel : les Triskel avec roof en bois n'ont été réalisés qu’au début de la production pour passer avec un roof en composite à partir de 1970… et pourtant dans la liste des triskels que nous connaissons il y en a pratiquement plus avec roof bois qu’avec roof composite ?

Le bois traverserait il mieux les années ?

Stéphane
Bonjour Yann!

Oui superbe travail réalisé par un passionné des dériveurs de cette époque.

Il a non seulement réalisé un blog mais également fait des recherches pour finir par retrouver un P'tit Gars qu'il restaure actuellement.

Au plaisir de le voir sur l'eau...

Je vais dès que possible documenter le rubrique « Lien Web » du site et il y aura assurément un place de choix !

Stéphane
Dès que possible je vous présenterai ici la restauration de ce Triskel

Vous pouvez déjà voir quelques images ici


Stephane
Bonjour,

Ce secteur du Forum est ouvert à tout le monde.
N’hésitez pas à écrire un message pour toute question ou information sur les bateaux Costantini

Stéphane
3 Membre en ligne :: 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 3 Visiteurs
Membre en ligne: Aucun membre connecté